Contact
France
Contact us
Replay

La course au *QI de marque* est lancée

News and insights
#Marketing

Fin 2016, 36% des Français utilisaient un logiciel d’ad blocking (plus de 50% chez les moins de 30 ans). Ce chiffre a sans doute dépassé la barre des 40% depuis.

On peut se raconter toutes les histoires qu’on veut mais en tant que startup créative spécialiste du marketing, le constat est dur.

Les consommateurs sont agacés par la publicité en ligne.

Et vous savez quoi? On les comprend.

Les pratiques de la publicité en ligne sont nées de la publicité hors-ligne.

A l’époque, la rareté des canaux, la nouveauté du médium, l’immaturité des consommateurs permettait à la pub d’être sinon aimée du moins tolérée.

Aujourd’hui la publicité ne semble pas prendre la pleine mesure des opportunités offertes par le digital et la data. Elle continue à cibler en masse, à délivrer des messages indistincts, à partir du principe que les gens “attendent la coupure publicitaire”.

[J’attends avec impatience l’invention d’un emoji malaise]

La popularité d’ad block est le symptôme du refus de la publicité de s’adapter au web.

Trop rares sont les marques qui jouent avec les nouvelles possibilités digitales pour délivrer des messages publicitaires d’une nouvelle espèce, innovants et impactants par essence.

Sortie pas plus tard que ce matin, cette campagne Toyota conçue en partenariat avec Watson fait partie de cette nouvelle catégorie.

Elle fait suite à un précédent il y a 6 mois de même nature, tout aussi singulier

Qu’on aime ou pas n’est pas la question.

Ces contenus sont créés à la volée, à l’échelle et à la chaîne.

Ces contenus enregistrent des milliers d’interactions qui nourrissent l’idée qui s’adapte alors à ses audiences.

Ces idées fonctionnent comme des petits cerveaux qui alimentent au fur et à mesure un gros cerveau de marque.

Les marques qui gagneront demain seront les marques les plus intelligentes.

Les marques les plus intelligentes de demain seront les marques qui ont un cerveau digital.

 

Article écrit par Jean Allary, Partner Artefact

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer du contenu adaptés à vos centres d’intérêts et réaliser des statistiques de visites.

J'accepte